Derniers commentaires

bonjour excusez moi jaimerai avoir des infomations ...

30/11/2016 @ 16:13:08
par AIT YAHIA


mais c'est de la torture légalisée ...

20/12/2015 @ 14:15:37
par ARMONIA


En 1961, mon entourage a provoqué ...

02/04/2015 @ 23:29:05
par gadal


C'est docteur Ouvry Olivier ? Car ...

16/01/2010 @ 12:42:49
par SABINE


AVERTISSEMENT: Ce site n'est associé d'aucune ...

17/12/2009 @ 01:15:19
par Admin


Calendrier

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteurs: 2

rss Syndication

31 Aoû 2013 - 19:11:52

TÉMOIGNAGE DE JOHN M. FRIEDBERG, MD, neurologue. ECT : les mensonges.

TÉMOIGNAGE DE JOHN M. FRIEDBERG, MD, neurologue, devant la commission de la santé mentale de l'état d'assemblage New York

Mon nom est John Friedberg. Je suis un neurologue conseil certifié pratiquant à Berkeley, en Californie.

Je suis né à Far Rockaway (NYC) en 1942, est diplômé Lawrence High School, Université de Yale et l'Université de Rochester School of Medicine et pour les vingt dernières années que je voyais les patients avec tous les problèmes neurologiques imaginables, de maux de tête à Huntington, dans mon bureau et dans les hôpitaux.

Je suis en règle avec mes hôpitaux, les associations professionnelles et les conseils de licence et je suis fier de dire que je ne l'ai jamais été poursuivi avec succès.

En 1975 , je publiai mon livre "Shock Treatment est pas bon pour votre cerveau" et en 1979 "Traitement de choc, des lésions cérébrales et la perte de mémoire,« un examen par les pairs article dans l'American Journal of Psychiatry.

Je ne crois pas dans la maladie mentale. La dépression est plus «le même que le diabète» que les déchirements est identique à une crise cardiaque.

Je ne crois pas dans les maladies hypothétiques de l'esprit, mais il n'y a pas de dommages au cerveau se tromper. Les médicaments psychiatriques et électrochocs infligent des blessures réels au nom de traiter les maladies fictives. Paul Henri Thomas a Dyskinésie tardive et heptatitis de médicaments psychiatriques et l'amnésie de l'ECT.

BASE POUR AVIS

Mes opinions sont fondées sur mes années d'expérience avec les patients et l'examen des dossiers de tous les coins du pays en tant que témoin expert cas électrochocs pour faute professionnelle. Ils sont basés sur les statistiques ECT des six Etats qui le mandat de rapports; et de la nécessité, mes opinions sont basées sur une durée de vie suivant les publications et les déclarations issues de la petite mais vocale minorité de psychiatres qui croient en ECT et généralement rien.

Heureusement pour moi, les croyants ne croient pas toujours les uns des autres; leurs données démentent souvent leurs conclusions; et ce qu'ils font réellement en contradiction avec ce qu'ils disent qu'ils font. La vérité glisse.

À titre d'exemple: nous avons connu depuis les années 1950 que la limitation des électrochocs à l'hémisphère non-verbale (généralement le droit comme dans "unilatérale non dominante ECT») entraîne une altération moins verbale et la perte de mémoire que ECT bilatérale, mais la recommandation pour commencer non -dominant ECT est honoré principalement dans la culasse.

Un autre exemple: le «grand-père» de l'ECT, le Dr Max Fink affirme que le taux de perte de mémoire est de 1 sur 200. Il a répété si souvent qu'il sonne comme un fait. Mais Harold Sackeim, Ph.D., tout autant un passionné et tout aussi agressif, dit le chiffre de Fink n'a «aucune base scientifique."

Qui croire? Mon point de vue est que la perte de mémoire à partir d'ECT est sans «effet secondaire»; il est l'effet principal et les meilleures études trouvent dans 100% des sujets.

Par ailleurs, le Dr Fink n'a pas choisi le numéro 1/200 de l'air mince. 1/200 a toujours été le taux d'administration ECT de mort - aussi loin que 1958 et aussi récemment que le Texas et l' Illinois dans les années 1990.

CINQ GRANDS MENSONGES

Big Lie 1: Dr Fink dit aux gens que l'ECT ​​est plus sûr que l'accouchement. Si une femme sur tous les 200 étaient en train de mourir dans la livraison, il serait nouvelles en première page.

Big Lie 2: ECT ne provoque pas de lésions cérébrales. Une image réfutera que. L'illustration ci-dessous (IRM sur la droite, CT gauche, même patient) représente une grande hémorragie ECT. Hémorragies, grandes et petites, provoquent des troubles épileptiques permanents chez certains patients......



Hémorragie intracérébrale après la thérapie d'Electroconvulsive (ECT).


Lien permanent vers l'article complet

http://electrochoc.sosblog.fr/victime-b1/TEMOIGNAGE-DE-JOHN-M-FRIEDBERG-MD-neurologue-ECT-les-mensonges-b1-p61.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)